Création d’e-commerce : attention à ne pas tomber dans les pièges !

               De nos jours, créer un e-commerce devient une activité de plus en plus choisie, et il faut avouer que quand on sait y faire, c’est tout à fait lucratif. Mais attention, ce n’est pourtant pas aussi simple qu’on pourrait le penser de créer son propre business, surtout quand on n’a pas les connaissances nécessaires.

               C’est ainsi que certains prestataires en profitent pour arnaquer certains entrepreneurs. Le mot est assez fort, je dois l’admettre, et pourtant du moment qu’il y a des choses dissimulées, cachées, c’est de l’arnaque. J’ai donc décidé de regrouper pour vous aujourd’hui quelques points sur lesquels vous devrez le plus faire attention dans la création de votre e-commerce.

Prendre le temps de se renseigner sur les coûts et les prestataires

               Avant de faire quoi que ce soit pour la création de votre site internet, je vous conseille d’abord de bien définir ce que vous recherchez en termes de site. En effet, de nos jours, il existe plusieurs bases sur lesquelles peuvent se construire les sites, différents systèmes de gestion, et cela va surtout se choisir en fonction de vos besoins et des résultats que vous voulez avoir une fois le site fonctionnel.

               Je vous conseille aussi de bien vous renseigner en ce qui concerne les coûts des prestations pour la création d’un site. De nos jours, les prestataires font des offres alléchantes, comme les sites tout-compris en un temps record, mais faites bien attention, vous risquez de recevoir à la fin, un site qui semble bien marcher, mais qui derrière est une vraie catastrophe !

               Je vous conseille également de prendre le temps de connaître les coûts occasionnés par les prestations. Sachez qu’il est possible de créer un site sans graphisme en particulier si vous voulez un truc tout simple, mais je vous conseille quand même de vous assurer que le tarif proposé comporte les prestations essentielles pour ce genre de travail, dont la résolution des bugs, la maintenance du site et bien d’autres points encore.

Vous assurer d’être propriétaire du nom de domaine et de votre boîte mail

               Je vous conseille aussi de bien vous assurer que vous serez le propriétaire légal de votre nom de domaine, celui que vous aurez choisi pour votre site et aussi de votre boite mail. En effet, on ne s’en rend pas toujours compte, surtout quand on choisit de prendre la solution des boutiques en ligne toutes faites.

chest-1799233_1280

               Dans ces cas-là, très souvent les noms de domaines et donc les boîtes mails n’appartiennent pas aux clients, mais aux sociétés prestataires pour le travail de création de site. Le souci c’est que quand le propriétaire du site voudra se défaire des services du prestataire, changer d’hébergeur ou de serveur, il devra acheter le nom de domaine au prestataire alors que le coût initial devait déjà comporter cet achat.

               De plus, si vous laissez votre boite mail entre les mains de votre prestataire, vous risquez bien d’avoir des soucis vu que tous les mails qui atterriront dans celle-ci devraient être confidentiels. On ne sait pas ce qu’ils pourraient bien en faire avec les informations qu’ils peuvent en tirer, donc prenez garde à tout cela.

Apprendre à bien gérer les clients

               Il ne suffit pas de créer un site de vente en ligne, que ce soit de produits ou de services pour vous assurer que vos clients seront au rendez-vous. En effet, il est indispensable que vous appreniez à bien gérer en plus de votre site même si vous vous êtes assuré d’avoir un site ergonomique et performant aussi.

Le client n’a pas seulement besoin d’un site qui marche et qui marche bien. Ce dernier a aussi besoin d’un site qui lui apporte ce qu’il recherche, des nouveautés, des trucs intéressants. Vous devez ainsi veiller à ce que la mise à jour de vos catalogues soit régulière, que les commandes sont traitées rapidement et que vous pouvez ainsi faire les envois rapidement, ce genre de chose quoi. Faire la différence entre trafic et chiffre d’affaires.

Il est indispensable d’assurer un service impeccable pour les clients afin de s’attirer les bonnes grâces de ces derniers. L’expérience d’achat doit être exceptionnelle pour les faire revenir. Aussi, si vous prévoyez de vous absenter ou de faire cesser les activités du site durant les vacances, il serait bien de toujours le notifier quelque part.

Faire la différence entre trafic et chiffre d’affaires

               Une des erreurs fréquentes des entrepreneurs qui débutent dans l’e-commerce, c’est de confondre ce que veut dire chiffre d’affaires et trafic sur le site, vu que ce sont deux choses très différentes et dont vous devez don comprendre la notion.

               Le trafic correspond au nombre de visiteurs qui viennent sur votre site, peu importe s’ils viennent juste pour regarder, pour acheter ou encore pour s’inscrire, remplir un panier et puis s’en aller tout simplement. Le trafic permet de vous rendre compte de ce que pourrait être votre chiffre d’affaires, mais ne le garantit en aucun point.

               Le chiffre d’affaires quant à lui est le nombre de ventes que vous réussissez à enregistrer, durant le mois ou bien l’année. Si vous avez un fort trafic, mais un taux de conversion assez faible, vous devez donc envisager différentes actions pour inciter encore plus les visiteurs à faire des achats chez vous. Si vous avez un taux de conversion élevé, mais un trafic assez faible, je vous conseille de penser à une stratégie à mettre en place pour vous assurer de faire connaître votre site.

N’oubliez pas de bien référencer votre site

               Le référencement est tout à fait nécessaire pour tous les sites surtout si vous voulez faire des ventes. En effet, il ne suffit pas de le mettre en ligne pour que les internautes puissent le voir dans les résultats de recherche dans les moteurs. Même si votre site est très bien fait, pour être visible, vous devez l’inscrire sur les moteurs de recherches et entreprendre de les référencer.

search-engine-optimization-1521126_1280

               Comment bien référencer un site dans ce cas ? Je vous conseille d’envisager le référencement naturel et le référencement payant. Si vous ne savez pas comment faire, je vous conseille de vous en remettre à un référenceur professionnel qui s’occupera de mettre au point avec vous le plan à suivre pour que votre site puisse monter en premier rang dans les résultats de recherches, mais aussi pour assurer que les internautes puissent trouver votre site plus facilement grâce aux mots clés.

Autre piège à éviter

               Il y a d’autres pièges que vous devez éviter pour faire en sorte que votre site puisse marcher comme il faut et que vous n’ayez pas de soucis avec la justice surtout. La première chose que je vous conseille est ainsi de ne surtout pas faire du cybersquattage. En effet, c’est un acte qui se présente souvent sous la forme d’un nom de domaine, presque identique en tout ou partie à celui d’un autre site déjà bien implanté dans son domaine.

               En effet, en faisant cela, vous drainez le trafic du site, les internautes vont se tromper de chemin et aller vers votre site au lieu de l’original. Cela peut vous valoir des sanctions pénales aussi, faites très attention à ce que ça ne puisse pas se produire.

1 commentaire

  1. Merci de ces conseils, on ne prend pas toujours le temps de bien faire construire son site, pressé de faire des affaires alors que c’est la base de tout. Tout le monde devrait donc y faire attention !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *